Prise de remords

Une femme téléphone en pleurs à son généraliste après avoir pris le MIFEGYNE : elle est obligée de retourner chez l'avorteur pour avoir sa piqûre de Prostaglandine dans 48 H. Elle ne le fait pas, mais l'avortement a quand même lieu.


Elle voue depuis une haine coriace à son mari et à son gynécologue qui étaient amis et s'étaient entendus pour lui faire prendre le R.U. (avec un délai de réflexion d'un jour ).